Guide de la photo panoramique
Généralités sur la photo panoramique Assembler un panorama Créer une visite virtuelle Tests matériels et logiciels Liens, DVD, VOD

shim
1/2
Shim
Mise à jour le 21 octobre 2017

Le point nodal

Pour prendre une photo panoramique, nous avons besoin de faire tourner notre appareil photo. Seulement il ne faut pas le faire n'importe comment sous peine de mauvaise qualité d'assemblage. Il ne faut pas "bêtement" fixer son appareil sur une rotule classique mais le faire tourner autour d'un point de rotation "idéal" qui se trouve quelque part dans l'objectif et non sous l'appareil photo. Lorsque vous faites tourner votre appareil autour de ce point,  l'assemblage est souvent parfait ou très bon du premier coup, sans artefacts d'assemblage. Il s'agit donc du mot de vocabulaire le plus spécifique à la photographie panoramique mais aussi le plus connu et le plus important.

Les points clefs si vous débutez...

Voici les points clefs à retenir sur le point nodal. La suite de cette page s'adresse à ceux qui veulent en savoir davantage.

Tout d'abord, un peu de vocabulaire ! Pour parler du point de rotation "idéal", on parle souvent de point nodal. En fait, pour les opticiens ce n'est pas tout à fait exact. Selon eux, il faut placer son appareil photo non pas au point nodal mais à la pupille d'entrée de son objectif. Dans un objectif, il existe bien un point nodal et une pupille d'entrée (qui sont à deux endroits physiquement différents dans l'objectif) mais c'est autour de la pupille d'entrée qu'il faut faire tourner son appareil photo et non au dessus du déjà célèbre point nodal. Donc quand nous cherchons le point nodal avec ma méthode décrite page suivante nous cherchons en fait... la pupille d'entrée !
Or historiquement, on a commencé par parler de point nodal et c'est encore très ancré dans l'inconscient collectif. Finalement, ce n'est pas très grave... et dans les faits, que l'on parle de point nodal ou de pupille d'entrée, on parle bien de le recherche d'un point de rotation idéal et c'est bien là l'important.

Donc quelque soit le nom pour lequel vous allez opter, nous cherchons le point de rotation idéal autour duquel faire tourner notre appareil photo si l'on veut des raccords parfaits. (Il faut cependant une autre condition : des optiques pas trop distordues). Quand on ne tourne pas son appareil photo autour de ce fameux point, voilà ce qu'il arrive... (image ci-dessus). Vous aurez des artefacts le long des zones de recouvrement entre deux photos consécutives, particulièrement visibles en ville où les lignes géométriques régulières sont légions.

Le point nodal est fondamental uniquement si vous photographiez avec des focales courtes voire très courtes. Il n'a pas beaucoup d'importance voire pas d'importance du tout avec les longues focales (à partir de 50 mm) car :

Il est fondamental si vous avez AU MOINS deux plans à photographier dans le champ de votre appareil photo. Dans ces conditions, le premier plan peut se déplacer par rapport au deuxième et introduire des défauts d'assemblage. En photo au téléobjectif, cela est forcément mois important car le premier plan sera complètement flou.

Pour bien caler votre appareil photo il est donc préférable d'utiliser une tête panoramique.

Points clefs suivants : Réglage à la pupille d'entrée suivre


En photographie panoramique par assemblage, il est important pour que deux images consécutives se juxtaposent correctement pendant l'assemblage, qu'elles aient été prises du "même" point de vue. De ce point de vue, la perspective ne change pas. Les premiers et arrières plans se superposeront exactement de la même manière, quelle que soit l'orientation de l'appareil photo, de la gauche vers la droite (image ci-contre). Et bien si vous tournez "normalement" votre appareil photo autour de vous pour balayer un panorama, vous vous éloignez beaucoup du point de rotation idéal.

Il est classique, pour parler de ce "fameux" point de parler du point nodal. C'est le terme courant, mais comme souvent sur des sujets techniques complexes comme l'optique, faux dans le cas de la photographie par assemblage. L'appareil photo ne doit pas tourner autour d'un des deux points nodaux mais autour d'un autre point : la pupille d'entrée de l'optique. (Merci à Yves Colombe et Emmanuel Bigler pour cette précision et leurs explications). Aujourd'hui, il faut bien reconnaître que le terme de point nodal est cependant toujours très utilisé et comme dans l'esprit on parle bien de la même chose, ce n'est finalement pas très grave.

Dans tous les cas, il faut surtout retenir qu'il existe un point de rotation idéal dans l'objectif qui dépend de sa focale - de ses focales si c'est un zoom - autour duquel il faut faire tourner l'appareil photo pour réaliser des raccords parfaits - si l'objectif ne possède pas trop de distorsions complexes à corriger - et cela d'autant plus qu'il y a un premier plan vraiment rapproché. Mais rassurez-vous, point besoin de calculs complexes pour le trouver. C'est même très simple car cela se fait sur l'écran LCD ou dans le viseur de l'appareil si sa visée est reflex comme nous le verrons sur la page consacrée à la pupille d'entrée ! Mais voyons maintenant de quoi il s'agit...

 

Achetez et téléchargez mon PDF :

"Trouvez le point nodal avec précision en moins d'une heure" - 16,99 €

Quinze années d'expérience partagées à travers mes conseils détaillés inédits dans un PDF de 75 pages - En savoir plus...


16,99 €

 

En savoir plus sur les moyens de paiement

top

 

 

Définition du point nodal

Vue frontale de la pupille d'entréeLe point nodal représente en fait le point de vue de l'objectif (son œil). Il se trouve dans le plan du diaphragme/Iris vu depuis la face avant de l'objectif - photos ci-contre - à travers la lentille frontale puisque selon la définition officielle, ce point nodal (qu'il faudrait normalement appeler pupille d'entrée) est "l'image du diaphragme d'ouverture vue depuis l'objet". Quand on zoome, on voit bien ce plan se déplacer à l'intérieur de celui-ci d'ailleurs. Ce point ne se trouve donc pas au même endroit selon la focale utilisée dans un zoom. Il y a donc des "points nodaux" dans un zoom. La recherche de trois ou quatre devrait cependant suffire ! L'axe de rotation de la rotule panoramique devra se situer juste à la verticale de ce point nodal. Par un système de platines perpendiculaires adaptées et coulissantes il faudra donc placer l'appareil photo sur la rotule pour que l'axe de rotation de celle-ci et le point nodal soient superposés. Nous allons étudier tout cela en détail maintenant.

Note ! Je vous montre comment trouver le point nodal (ou plus exactement la pupille d'entrée) avec chaque tête panoramique testée sur ce site - Rubrique tests matériels et logiciels 

top

 


Pourquoi ?

Que se passe-t-il lorsque le point nodal (donc plus exactement la pupille d'entrée) de l'objectif et l'axe de rotation de la rotule sont superposés ou non ? Que se passe-t-il lorsque l'on fixe son appareil photo sur une rotule classique ?

Le point de vue donc la perspective change comme l'illustre les figures ci-dessous.

 

Point nodal non supersposes
Point nodal superpose

 

Dans l'exemple de gauche, le point nodal - PN - de l'objectif n'est pas superposé à l'axe de rotation - AdeR - de la rotule ou bien le point de fixation sous l'appareil photo. C'est un peu comme si le photographe s'était déplacé vers la droite. On observe alors un décalage des plans. Effectivement, quand on se déplace par rapport au sol, on observe un décalage progressif des premiers plans par rapport à l'arrière plan. Dans l'exemple de droite, le point nodal de l'objectif et l'axe de rotation de la rotule sont parfaitement superposés et les plans ne bougent plus du tout l'un par rapport à l'autre. L'assemblage sera parfait !

top

 

 

La preuve par l'image

Voici l'illustration de mon propos en exemple par l'image. J'ai pris une série de photos depuis le célèbre Pont Neuf à Paris.

1 - L'appareil photo tourne en dehors du point nodal de l'objectif :

On place son appareil photo sur la rotule "classique" sans chercher à l'installer "correctement", donc il s'agit du cas de figure classique ! Il en aurait été de même à main levée.

 


Point nodal non superposés

Sur ces deux photos que l'on souhaite assembler pour faire un panorama, on a juste pris soin de conserver une zone de recouvrement entre les deux photos afin d'avoir une zone d'assemblage.

 

On observe très clairement un décalage entre le lampadaire (premier plan) et la coupole de l'Institut de France (au loin) lorsque l'on a tourné l'appareil photo (photo 2) sans faire attention à la façon dont on l'a fixé sur la rotule à moins que l'on est même photographié à main levée.

2 - Le point nodal de l'objectif est maintenant placé juste au-dessus de l'axe de rotation de la rotule (sur une rotule "spéciale" dite tête panoramique) :

On place maintenant le point nodal de l'objectif juste au dessus de l'axe de rotation de sa rotule spéciale, une tête panoramique, et l'alignement ne bouge plus !

 

Point nodal non superposés

On observe très clairement que les deux plans ne se déplacent plus du tout. La coupole et le lampadaire sont également alignés sur les deux photos alors que l'on a bien tourné appareil photo. La tête panoramique est parfaitement réglée pour faciliter l'assemblage. On a placé le point nodal de cet objectif juste au dessus de l'axe de rotation.

 

Avec cette illustration par l'image, on peut simplement constater que selon la façon dont on installe son appareil photo sur sa rotule, quand on tourne celui-ci, on observe un décalage ou pas du premier plan par rapport au deuxième plan. Observons maintenant la qualité de l'assemblage réalisé à partir de ces quatre photos...

Après le montage...

Les deux séries de deux images ont été assemblées avec le logiciel d'assemblage panoramique Autopano Giga. C'est un des nombreux logiciels d'assemblage d'images du marché mais un des plus performants sinon le plus performant à mon avis (lire mon test).

 


Point nodal non superposés
 
Point nodal non superposés
     
L'assemblage des deux photos prises sans précaution...   L'assemblage des deux photos prises au point nodal...

 

Voilà typiquement le genre de défauts d'assemblage que l'on peut rencontrer avec certains logiciels d'assemblage, en général moins performants car les plus performants d'entre eux peuvent "gommer" ce type d’artefact d'assemblage (Dans Autopano Giga, il s'agit d'un assemblage linéaire, pour la pédagogie !). En revanche, quand l'appareil photo n'est pas placé au point nodal et que l'on photographie en ville avec de nombreuses lignes géométriques comme ci-dessous, même les meilleurs logiciels d'assemblage ne font pas de miracles !

 

Point nodal non superposés
Point nodal non superposés

Voilà les défauts d'assemblage que l'on peut observer sur l'image finale, même assemblée avec les meilleurs logiciels, lorsque l'on n'a pas pris soin de placer l'appareil photo correctement donc au point nodal.


Quand le logiciel assemble deux images, il recherche les zones de recouvrement communes aux deux images. Quand les images sont identiques, l'assemblage est d'une grande qualité et la zone de recouvrement totalement invisible. En revanche, quand les deux images n'ont pas été prises au point de rotation idéal ce qui se produit est inévitable : soit le logiciel fait se coïncider le premier plan des deux photos soit l'arrière plan. Il a choisi le lampadaire dans ce cas. L'image finale possède des artefacts d'assemblage dans les lointains qu'il faudra éliminer par la suite avec Photoshop, par exemple, en utilisant ses calques et masques de fusion.
Le résultat est éloquent. Si vous faites des essais avec d'autres logiciels d'assemblage vous verrez qu'ils font le choix du premier plan net mais n'arrivent pas très bien à faire se coïncider l'arrière plan, dans de nombreux cas. J'ai essayé plusieurs logiciels et si les meilleurs arrivent aujourd'hui à "effacer" le dédoublement par des astuces de masquage, ils ne peuvent pratiquement rien sur la photo de la Défense prise à main levée. Dans tous les cas un travail de retouche d'image, plus ou moins important, est donc à prévoir.

top




Importance du point de rotation idéal ?

On me demande souvent s'il faut obligatoirement placer son appareil photo au point nodal. La réponse est clairement NON, pas obligatoirement ! Pour moi, le plus important reste de faire des photos, techniquement bonnes ou pas, et non de se focaliser sur tel ou tel point technique particulier et du coup de ne pas prendre la photo. Et en plus, cela des dépend des cas. Voyons-les maintenant...

Cependant, plusieurs remarques s'imposent...

Je ne vois pas comment on peut réaliser une série de belles photos sans être exigeant avec sa méthode et en y passant du temps... Bien sûr qu'il m'arrive de prendre une photo dans des conditions techniques qui sont loin d'être idéales car je préfère tout de même la prendre. Mais je remarque au passage que si je la montre dans une série, elle ne passera pas inaperçue et on me demandera pourquoi celle là est moins bonne ! Les mêmes qui d'ailleurs m'auraient expliqué que le point nodal n'est pas si important que cela...!
Si vous travaillez à main levée dans la nature où il y a peu d'éléments graphiques, vous aurez vraisemblablement un bon assemblage - A CONDITION que votre objectif ne possède pas de distorsions complexes donc difficiles à coller, comme le montre les différentes illustrations ci-dessus.
Si vous photographiez un environnement très graphique comme on en trouve en ville, vous rencontrerez alors sûrement de grandes difficultés d'assemblage.

PivotementJe remarque encore, mais j'ai déjà expliqué la raison au-dessus, que moins on photographie de sujets proches, donc de beaux et lointains horizons, moins le problème du point nodal ( de la pupille d'entrée ) se pose. Je persiste à penser que la même méthode, c'est-à-dire à main levée ou éloignée du point nodal serait catastrophique si on photographiait un sujet proche et lointain en même temps. Le positionnement au-dessus du point nodal est critique surtout dans ce cas là car une petite différence de perspective sera alors vite visible.

Si l'on désire réaliser un panorama de paysages au loin à main levée, je préconise donc de tourner autour de l'appareil photo plutôt que de rester à la même place et de faire tourner l'appareil autour de soi. Votre logiciel d'assemblage vous remerciera ! - Illustration ci-dessus -.

Dernière remarque

Il semble que si l'on ne cherche pas à placer son appareil photo au point nodal, certains logiciels comme PTGui ou encore Autopano Giga assemblent mieux les images dans la partie centrale de l'image finale, rejetant assez intelligemment les défauts, inévitables là aussi, sur les bords. J'ai bien dit un peu mieux ! Rien ne semble remplacer un bon positionnement de l'appareil pour faire un panoramique par assemblage. Même très doués, ces logiciels ne font pas tout le temps de miracle ! Quand on me montre des images très bien assemblées avec ces logiciels, je remarque que j'ai toujours à faire à des panoramas lointains sans premier plan...

Sur la seconde page dédiée à la pupille d'entrée - encore souvent appelé point nodal - nous allons voir concrètement comment la trouver - Trouver la pupille d'entrée Suivre


Page suivante 2/2 : régler la pupille d'entrée suivre

 

Achetez et téléchargez mon PDF :

"Trouvez le point nodal avec précision en moins d'une heure" - 16,99 €

Quinze années d'expérience partagées à travers mes conseils détaillés inédits dans un PDF de 75 pages - En savoir plus...


16,99 €

 

En savoir plus sur les moyens de paiement

top

Shim
Accueil > Généralités > Le Point Nodal 1 / 2 > Suite...
shim

 

 
Affiliation Amazon
 
 

Ce site est entièrement gratuit et pourtant pratiquement sans pub. Pourquoi ? Mais parce que c'est moche ! Or il faut reconnaître que c'est lucratif et que cela fait vivre de nombreux sites Internet. Je me suis donc posé la question : que faire car ce site ne peut grandir qu'avec des revenus réguliers, comme les autres. Comment continuer à rendre l'information accessible gratuitement, ce que je fais historiquement depuis avril 2002 ?

Et bien grâce à l'affiliation : à chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, ils savent que vous venez de ma part et me reversent un petit pourcentage sur ce que vous achetez : mon conseil d'achat ou tout autre chose d'ailleurs. Pensez à passer par mes liens quand vous achetez chez eux ! Cela ne vous coûte donc rien et tout le monde y gagne : vous, eux, moi !

Rejoindre le site Bushman panoramic


Vous pouvez également contribuer librement via Paypal :


 
 


Merci de votre visite et votre soutien !


 

             
  Accueil          
 

Page d'accueil   |   Sommaire  |  Nouveautés !    |   Formations  |   Mentions légales   |   Me contacter

English version  

 

  Généralités Panorama Visite virtuelle Tutoriels logiciels Tests matériel  
  Photo panoramique ?
Cadrage et composition
Projections géométriques
Le point nodal
La pupille d'entrée
 
Ressources

Mes PDF - Nouveauté
DVD
VOD
Livres panoramiques
Liens internet